dimanche 10 septembre 2017

Inconvenances

Illustrations Rick Herold



 



J'entends bien de ton amour
Tous ses beaux discours.
Le murmure de ton désir
Effleure mon corps qui soupire.

Les ailes de tes caresses
Se posent avec délicatesse
Sur ma virilité en éveil,
Elle attend que tu l'émerveilles.
















Le souffle de ton envie
Frôle mes tétons affermis.
Ta bouche avide, sur eux,
Affiche son tempérament orageux.



















Alors je deviens ta chose,
Avec amour, tu en disposes.
Tu sèmes sur ma chair, l'enfer,
Ma lance se fait dure comme le fer.



















Mon corps à toi se propose,
S'offre à tout ce que tu oses.
Je sens ta fureur grandir,
Ton envie irrésistible de m'envahir.


















La décence, nos corps ignorent,
L'amour, ils commémorent.
De m'aimer, tu assouvis ta rage,
Tu me promets ton sirupeux breuvage.














Ton corps cambré par le plaisir,
Enfin, se laisse dessaisir.
À ta charge, je ne puis résister,
Par ton désir profondément poignardé,


Je meurs sans me retenir.
De ma volupté, tu peux te saisir.
Tout à notre mutuelle extase,
Sur nos lèvres jaillit une dernière phrase…




Je t'aime…





Christian Bailly
Tous droits réservés
31/05/2013


4 commentaires:

  1. Belle déclaration !!!!j'admire ! Et le texte et les photos ! Merci mes amis ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton passage Morgane, d'apprécier et de le dire ! Je te souhaite une belle journée.
      Bisous

      Supprimer
  2. Tu sèmes sur ma chair, l'enfer ...
    Tu me promets ton sirupeux breuvage ...

    je souris, et tu sais pourquoi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh que oui , je sais de quoi tu parles ma canaille ! ;-) Merci pour ton passage
      Au plaisir d'aller te lire...
      Bonne journée

      Supprimer